ACWL

Forum consacré au groupe Français de rock hybride ACWL.
 
AccueilMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Interview du groupe ACWL !

Aller en bas 
AuteurMessage
Isa.
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 603
Localisation : 77
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Interview du groupe ACWL !   Sam 19 Juin 2010 - 14:04


Rencontré lors d’une prestation acoustique au Mans chez notre ami et complice Alfonso du bar "Le Palais", c’est l’une des plus belles surprises de l’année 2009 qui m’ait été offerte.

Il faut dire que les groupes Rock poussent comme des champignons en France et, recevant des tonnes de disques tous les mois, peu nombreux sont ceux qui retiennent mon attention.

Mais ACWL, c’est l’inverse, une prestation acoustique à vous couper le souffle et un magnifique album d’une richesse saisissante. Il était donc naturel de vous présenter ce groupe d’autant que Jean, le guitariste du groupe, est totalement impressionnant doublé d’un showman de grande qualité.

* Doc Mac : Il est rare de nos jours qu’un groupe Rock ait une identité aussi définie, pouvez-vous nous raconter comment s’est créé le groupe et sur quelle base ?

* ACWL : Le groupe est né de 3 individualités aux affinités artistiques et relationnelles très fortes, un ciment de longévité et de cohésion inspiratrices. Notre identité musicale tient pour beaucoup à nos goûts musicaux communs ainsi qu’à nos liens amicaux. Vouloir aller le plus loin possible, engagés pour le meilleur au-delà du pire sur cette voie sans compromis c’est un aller simple, sans retour.

La naissance d’un titre tient de l’indicible, de l’inexplicable ; c’est ce qui en fait sans doute son attrait et principal intérêt. Le jour où l’on arrivera à analyser l’émotion on parviendra alors à la manipuler... ce qui, pour nous, en annoncera la fin.

* Doc Mac : Dans la version acoustique du groupe, deux éléments principaux se dégagent, la guitare et la voix : toutes deux omniprésentes, une alchimie qui fonctionne à merveille ! Alors commençons par parler guitare, cette question s’adresse donc à Jean, peux-tu nous dire comment s’organisent vos compositions et quelle vision as-tu de ton rôle au sein du groupe ?


Jean : Je ne suis jamais parvenu à expliquer le chemin de la composition, parcours chaotique qui fait remonter à la surface sous forme d’harmonies nombre d’évènements qui ont jalonné l’existence et résident au plus profond ; en résulte de ce fait quelque chose d’assez personnel, seule l’émotion en guide la genèse. Le fond de l’être guide la forme musicale. Pour moi, c’est en quelque sorte une traduction différée ! La musique n’est cependant pas à mes yeux une thérapie, elle n’est que vie, sons, rythmes et perdure au delà des fêlures et autres maux de nos âmes . Elle est un fantastique marqueur temporel qui imbibe nos consciences. J’écoute paradoxalement très peu de musique en période de création, non par crainte d’en subir quelconque influence mais je n’en ressens sincèrement pas le désir ni le besoin. Je me mets au service de la mélodie qui restera (ou non) ancrée dans nos mémoires ; le fond prend d’abord le pas sur la forme. Que l’harmonie vienne de la voix ou de tout autre instrument, j’essaie d’articuler les parties guitares et arrangements autour du thème. Notre univers musical se partage entre la mélodie dominante et les instruments dominés !

* Doc Mac : Nombre de guitaristes en herbe qui t’auront vu jouer sur scène seront certainement surpris de cette belle énergie que tu mets dans ton jeu et de la très haute qualité rythmique de ta prestation, peux-tu leur expliquer comment un guitariste peut arriver à un tel travail en sachant aussi bien doser les moments "solo" et les périodes d’accompagnement de la chanteuse Clin ?


* Jean : Je suis autodidacte à la base je fonctionne beaucoup à l’oreille... et puis j’ai fait 6 ans de conservatoire Jazz. Pour les concerts d’une manière générale, je dois réorchestrer mes parties guitare pour passer de plusieurs lignes harmoniques à une seule tout en veillant, et c’est là mon principal souci, à rester en symbiose avec la voix. Donc c’est une nouvelle ligne qui synthétise les arrangements et qui doit restituer la mélodie le plus simplement possible.

* Doc Mac : Quelles sont les guitares que tu utilises et comment les as-tu choisies ?

* Jean : Principalement des vieilleries choisies pour leur sonorité très typée, séductrice ! Fender (Jazzmaster, Stratocaster, VI) Hofner, Framus. Deux Twinreverbs (un silver et un supertwin) pour les amplis, car je joue en configuration stéréo.

J’aime la richesse sonore de ces vieux instruments ! À l’époque où ils ont été créés il n’y avait pas l’avalanche de périphériques dont on dispose aujourd’hui pour pallier à la qualité, améliorer, enrober, embellir ou rattraper le caractère parfois approximatif d’ un instrument.

* Doc Mac : Dans la version « électrique » du groupe tu utilises de nombreux effets, peux-tu nous dire quels sont tes boîtiers préférés ?

* Jean : J’ai pris l’option pédalier car nombre de nos morceaux utilisent des sons très différents ; delays, reverbs ... précis, ce qui rendrait l’utilisation de pédales trop compliquée et aléatoire pour une application concert. Mes choix étaient guidés avant tout par un impératif de qualité ainsi qu’une large palette d’effets mixables, modulables... sans modération ! Je ne me suis pas intéressé à la partie modélisation jouant principalement sur ampli. J’utilise également beaucoup les variations d’effets en temps réel : aspect facilité par ce type de machines. L’interprétation d’un titre n’est pour moi pas figée jusqu’aux sons mêmes qui vont varier d’un soir à l’autre en fonction de ce qui plane au-delà de nos têtes ! J’ai longtemps utilisé pour la scène un Digitech RP20. Je joue aujourd’hui sur un Boss GT10.


* Doc Mac : Passons maintenant à Clin qui est l’âme du groupe, une incroyable chanteuse, cantatrice Rock, mais pas seulement, car elle est aussi une excellente bassiste, une comédienne qui captive le public en un regard. En effet, difficile de faire l’impasse sur Clin tant le travail artistique remarquable donne l’âme et la puissance du groupe.

Vocaliste, comédienne, bassiste, ce sont l’ensemble de ces éléments poussés à l’extrême qui sert de point d’orgue à la remarquable prestation sans faille de Jean et Patrick.

Alors Clin, peux tu nous parler de la naissance de ACWL ?

* Clin : ACWL tient de l’alchimie, rencontre improbable entre des personnalités assez différentes dans un climat de confiance et d’admiration, essentiel à mes yeux à la création et l’ épanouissement. Il n’y pas de tension "créative" parce que les forces s’équilibrent et que le dialogue est très direct, on ne perd pas de temps dans nos échanges. Pas de conflit d’intérêts mais un intérêt à être ensemble.

* Doc Mac : Peux-tu nous parler de ton rôle au sein du groupe et de la manière dont vous abordez la création de nouveaux titres ?

* Clin : La voix me fascine autant dans le théâtre que la musique, c’est un instrument "physiologique" en prise directe avec l’émotion, on est à nu. Je ne voulais pas qu’elle me cantonne dans un style alors je l’ai apprivoisée pour être libre, c’est un apprentissage en perpétuel devenir, c’est passionnant mais très exigeant. Je suis davantage attirée par le côté improvisation et mon approche est assez intuitive. Souvent la voix est traitée comme un instrument dans les mix, un arrangement à part entière, le texte ou les vocalises sont scandées davantage au service de la musicalité au détriment parfois du sens et donc loin de la grande tradition de la chanson française !


On fait beaucoup d’improvisation même en période de préparation de concert et parfois simplement pour se chauffer. Cela doit répondre peut-être à un besoin de créer viscéral, comme il y a au sein du groupe une grande liberté on en arrive à explorer des routes complètement décalées. On fait tourner le magnéto longtemps (quand on oublie pas d’appuyer sur on !) et de ces longues pièces enregistrées on essaie de tirer ce qui nous semble essentiel.

* Doc Mac : De nombreux bassistes qui aiment le travail d’ACWL seront certainement heureux d’apprendre avec quel type de basse tu joues sur scène, alors si ce n’est pas trop indiscret...

* Clin : Une vieille Fender Jazz Bass (lake placid blue, couleur à l’intitulé romantique !) branchée sur un SVT .

* Doc Mac : Qu’est-ce qui vous a motivés à créer une session acoustique ?

* Clin : Au départ, être tout simplement moins en prise avec les conditions techniques parce qu’on n’était pas des adeptes de l’exercice acoustique et puis la chose a plu, des deux côtés semble-t-il, et ce qui devait n’être qu’une expérience est devenue une tournée. De fait on a adapté les titres en les retravaillant "au naturel" et on s’éclate vraiment.

* Doc Mac : Comme tu le sais, sur Mac & Guitare nous avons particulièrement apprécié l’album « Le chemin du ciel », tout comme nos confrères de "laguitare.com"... si tu le veux bien, revenons sur l’écriture que l’on peut qualifier d’onirique en ce qui concerne les textes mais, au-delà de ça, il y a principalement une véritable écriture poétique qui ne nous a pas échappé et qui puise ses références (visiblement) chez de grands auteurs tout en abordant des sujets contemporains.

* Clin : Effectivement, la littérature ou les images oniriques, romantiques, poétiques... exercent une fascination puissante sur nos esprits et cela doit se retranscrire d’une manière ou d’une autre.

* Doc Mac : À ce sujet, l’écriture des textes est-elle commune ou est-ce toi qui propose tes textes au groupe ?

* Clin : J’écris , Jean écrivait aussi. Cela m’aurait semblé impossible auparavant d’écrire à quatre mains et, petit à petit, c’est ce qui s’est produit parce que cette écriture s’est révélée typée et sonore. Guitare à la main on travaille sur la musicalité, la sonorité des mots employés afin qu’ils puissent au mieux servir l’univers mélodique qu’ils sont censés illustrer, le travail est important et souvent fastidieux parce que la langue française par sa texture ne le favorise pas ! Parfois il peut s’agir d’une proposition personnelle ; j’écris au fur et à mesure de l’improvisation ou l’un de nous amène un texte mais le plus souvent il est retouché par la communauté !

* Doc Mac : Laissons un peu de place à Patrick, le batteur, qui est une sorte de magicien sur scène, œuvrant plus souvent comme percussionniste au sein de la formation acoustique.

On parle rarement des batteurs sur Mac & Guitare puisque notre mission est de mettre en avant les guitaristes mais, le concept rythmique du groupe étant très lié (batterie/guitare) dans la version acoustique, il semble bien naturel de laisser Patrick s’exprimer sur son rôle admirable au sein du groupe.

Peux-tu nous dire quelles ont été les difficultés pour conserver l’énergie de la version électrique d’ACWL sur la version acoustique ?

* Patrick : Pour ce qui est de l’énergie ; la dextérité de Jean pour exploiter au maximum ses guitares dans les basses et un kick électronique assez droit ont permis de donner à la rythmique corps et pression qui pouvaient nous faire défaut en l’absence de basse pour cette configuration dite "acoustique".

* Doc Mac : Quels sont les instruments que tu as retenus pour la version acoustique ?

* Patrick : Le SPD20 multi-pads pour percussions électroniques, qui offre un panel de sons impressionnants tant électroniques qu’acoustiques, de très bonne qualité, agrémenté de percussions acoustiques plus traditionnelles comme tambourins, maracas, cymbalettes à doigt, cloches chinoises et cymbales splash.

* Doc Mac : Ton rôle au sein du groupe dépasse-t-il ton travail de batteur/percussionniste ?

* Patrick : Mon rôle principal est effectivement celui de batteur/percussionniste mais, à mes heures, je deviens volontiers critique sur la création de Jean et de Clin. Je dois dire qu’ils me le rendent bien. Je pense que cette liberté d’expression au sein du groupe est un véritable enrichissement, un véritable partage, qui crée aussi une certaine forme d’émulation.

* Doc Mac : Merci d’avoir bien voulu répondre à nos questions.


source http://www.macdan.org/spip.php?article2596
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://acwl.forumactif.com/
rammskm77
Une vie plus tard...
Une vie plus tard...
avatar

Masculin Messages : 52
Localisation : France
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Interview du groupe ACWL !   Ven 30 Juil 2010 - 17:07

merci Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morphée
A L'absent
A L'absent
avatar

Féminin Messages : 21
Localisation : France
Date d'inscription : 31/07/2010

MessageSujet: Re: Interview du groupe ACWL !   Sam 31 Juil 2010 - 17:50

merci Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interview du groupe ACWL !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Interview du groupe ACWL !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ACWL  :: ACWL :: Le groupe :: Archives des news-
Sauter vers: